CORÉE DU SUD, le 19 novembre 2013 | 13 commentaires

Danyang, ses huit vues et… son ail

Danyang
 
On m’a parlé de Danyang quand nous préparions notre séjour en Corée et en effectuant quelques recherches sur le net, nous sommes rapidement tombés sur cette vue magnifique (trois pics sortant de la rivière) et on s’est dit que ce serait couillon de ne pas voir ça, surtout après avoir lu que ses "8 scenic views", formations rocheuses variées, envoyaient du pâté (oui, oui, je sais qu’elle est has been cette expression).

Malgré tout, Danyang est la seule ville que nous ayons visitée qui nous ait un peu laissés… mi-figue mi-raisin. Non pas qu’elle était vilaine ou sans intérêt, parce qu’on en a pris plein les yeux et découvert des coins merveilleux, il s’agit juste d’une histoire de petits détails qui viennent parfois gâcher des préparatifs et aussi certains points de vue qu’on espère exceptionnels.

Pour la localiser, proche du lac artificiel Chungjuho qui l’a en partie engloutie en 1986, Danyang est une petite ville située aux portes du Parc National Sobaeksan. Un endroit qu’on a tendance à imaginer hyper blindé en saison et qui recouvre sa tranquillité une fois les beaux jours terminés, comme en témoignent les énormes infrastructures hôtelières presque désertes quand nous y sommes passés en octobre. De manière générale, pense qu’on se rend à Danyang en famille soit pour faire de la randonnée, soit pour se reposer. On a choisi la deuxième option.

J’ai aimé : la croisière sur le lac sous un grand ciel bleu, et surtout la convertibilité du bateau en boite de la night sur le chemin du retour avec spots et compagnie ! 80 % des passagers ont délaissé les paysages pour un déhanché carrément déchaîné sur des tonalités pop. Le chef de salle nous regardait en mode "héhé les gars, vous kiffez ah ouais, vous n’avez jamais vu ça, hein !". Mais aussi la balade du côté du Sainam Rock et du temple Daecheong-sa, construit il y a 1 300 ans, la quiétude du Jungseonam, tout autant que déambuler dans le marché à l’ail peu avant la tombée de la nuit. De la gousse d’ail par milliers ! Même les lampadaires sont à l’effigie de ce condiment goûtu.
 
Danyang

Danyang

Danyang

Danyang

Danyang

Danyang

Danyang

Danyang
 
Petit tour dans l’impressionnante cave Gosu.
 
Danyang

Danyang

Danyang
 
L’automne commençait très timidement à pointer le bout de son nez.
 
Danyang

Danyang

Danyang

Danyang

Danyang

Danyang

Danyang

Danyang

Danyang

Danyang
 
Bon alors pour en revenir à nos déceptions : on te vend Danyang, enfin surtout ses huit "scenic views". Donc naïvement, on se dit que ces fameux 8 points d’intérêt sont facilement accessibles, que les transports sont développés afin de te faciliter la tâche puisque chaque spot est un peu éloigné l’un de l’autre et que tout faire à pied : tendu.

En pratique : hors-saison (peut-être ?) oblige, les bus se font rares et se déplacer devient une sacrée galère.

Ensuite, concernant la vue sur les trois pics Dodamsambong (ci-dessous) que nous tenions absolument à voir : l’environnement est complètement différent de ce qui apparaît sur la photo. Le bord de la rivière est pour ainsi dire dégueulasse, les maisons ou usines dans le fond gâchent terriblement la vue et enfin, une deuxième autoroute est en train d’être construite sur la droite devant la montagne… c’est dommage. Mais l’éclairage de nuit vient camoufler ça et vaut le détour à lui seul.

Hormis ces deux petites choses, Danyang est une belle destination pour passer quelques jours au calme et prendre un grand bol de nature.

J’espère que vous allez bien, à bientôt !
 
Danyang

Rendez-vous sur Hellocoton !


<< Article précédent
Article suivant >>


13 réponses à “Danyang, ses huit vues et… son ail”

  1. c’est vraiment magnifique !!

  2. Ces photos sont tellement belles !
    Bisous
    Yu’

  3. un super article
    tes photos sont toujours aussi belle
    et cela fait rêver , j’ai bien envie de te rejoindre
    gros gros bisous

  4. Stéphanie K

    De magnifiques qui donnent encore et toujours envie de découvrir ce pays :)

    • Hey Stéphanie ! J’espère que tu vas bien.
      C’était très paisible, très peu de touristes, un temps magnifique, des températures douces !

  5. De là où nous on est c’est quand même sublime :) merci !

  6. Très belle photo de Dodamsambong! On n’a pas du tout l’impression que le décor se situe dans un tel chaos! :)
    Sinon moi je l’aime l’expression envoyer du pâté!

    • Bon allez j’exagère peut-être un poil, c’était pas non plus immonde… juste cradingue !
      Ahaha merci, tu me confortes dans l’idée d’aimer ces expressions (et « Tu rigoles du genou » chez toi, c’est toujours valable ?!)

  7. de superbes paysages, les pierres dans l’eau, on dirait d’enormes galets tout lisses!

    • Les Coréens sont super bons avec les éclairages de nuit, ils savent embellir beaucoup de bâtiments/lieux, je trouve ça chouette !

  8. :D J’aime bien les commentaires qui viennent du cœur et qui ne s’arrêtent pas derrière la belle vitrine que l’on propose aux visiteurs.
    Quoi qu’il en soit, comme toujours, les photos prêtent au rêve. Quel dépaysement !

    • C’est ça, les photos vendent plutôt du rêve (en les regardant je me suis dit que j’étais peut-être un peu dure avec Danyang), mais je t’assure qu’au niveau de la dernière photo (Dodamsambong), l’eau était vraiment cradingue et les alentours… pas terribles. C’est la bien seule fois où on s’est dit que les photos étaient plus belles que la réalité ! Bises Nathalie

  9. Très joli article! J’envisage sérieusement de visiter la Corée du Sud l’année prochaine, je garde donc ton article en mémoire pour organiser l’itinéraire!

Laisser un commentaire