FRANCE, le 22 janvier 2015 | 35 commentaires

De la Hague au Val de Saire

DSC_1401
 
En revenant dans le Cotentin, j’ai éprouvé le sentiment étrange d’avoir à redécouvrir ma région. Je suis née à Cherbourg et malgré une parenthèse de quatre ans, j’y ai vécu jusqu’à mes 18 ans. Cet âge où l’obtention d’une feuille blanche de qualité médiocre sur laquelle est imprimée en lettres capitales "BACCALAURÉAT" vous fait croire que vous avez intégré le cercle très privilégié des grandes personnes. Mouais. Cet âge où l’envie de vieillir, de découvrir et de voyager, vous fait oublier combien vous pouvez être à la fois ingrat et stupide. Et aveugle !

Quand l’occasion de quitter Cherbourg s’est présentée à moi, je me suis jetée dessus. Comme on dit souvent entre nous, Cherbourg, ça semble le bout du bout pour les "horsains", comprenez les "non-Normands". On n’y va pas par hasard, on n’y passe pas comme ça, il n’est donc pas impossible de s’y sentir comme enfermé. Je me rends compte aujourd’hui à quel point je n’ai jamais regardé ma région avec les yeux de celle qui disait tant vouloir voir du pays. Toutes ces années, j’ai pris des milliers de photos du Japon et d’ailleurs, mais jamais, jamais je n’avais pris de photos de chez moi, comme si le relief normand était moins digne d’intérêt qu’une falaise japonaise ou qu’une plage d’Égypte !

Alors que la Presqu’île mérite qu’on prenne le temps de l’admirer un peu. Elle est belle, dans sa diversité, dans la richesse de son histoire et de ses spécialités, dans son côté bout du monde, justement… Mais ce qui me marque le plus, maintenant que je me plains de l’apparition inéluctable de ces satanées pattes d’oies, c’est "sa double casquette", qui lui donne ce côté complet, fini. Et si aujourd’hui je délaissais l’Asie pour ma Normandie ? Ouiiii !
 
lahague
 
La face abrupte, sauvage et imprévisible, celle qui vous donne l’impression que vous allez être avalé et recraché tout aussi rapidement, glissant dans l’écume des vagues déchaînées. La violence des bourrasques, aussi. Les paysages qu’offrent la Hague sont scéniques et la lumière, ce jour là, hyper dramatique. Une fois là, debout, luttant contre le vent, je ne peux m’empêcher de penser aux descriptions de Claudie Gallay dans Les Déferlantes. Au loin, les Anglos, Aurigny se détache timidement de l’horizon… Enfin, je crois que c’est Aurigny, je me trompe toujours. Entre deux, le Raz Blanchard, l’agressif, qui me ferait frissonner si je devais être en viaaaaaage, au looooooin, en viage au looooooin sû la méééééé (check Alfred).
 
DSC_1402
baie

DSC_1404

DSC_1410

DSC_1412

DSC_1416
nez

DSC_1431
phare

DSC_1433

DSC_1438
goury

DSC_1439
 
val
 
De l’autre, le Val de Saire.
Le calme. L’apaisé. Le charme du petit port de Barfleur, La Tricoterie, les saveurs de la brioche du Vast, la balade sur le port de Saint-Vaast et les Parisiens qui vous font toujours saigner les oreilles quand vous les entendez vulgairement prononcer "Saint Vaseeteu La Hougue", mais aussi Tatihou et ses traversées estivales, l’institution Gosselin, sans oublier le phare de Gatteville. Elle est belle notre Normandie !
 
DSC_1442
barfleur

DSC_1445
wesh

DSC_1452

DSC_1542
saint

DSC_1545
tatihou

DSC_1664
gatteville

DSC_1677

Rendez-vous sur Hellocoton !


<< Article précédent
Article suivant >>


35 réponses à “De la Hague au Val de Saire”

  1. splendides photos come on cherbourg

  2. Elles sont très jolies tes photos…

  3. Isa

    Encore de très belles photos, bien différente de celles dont nous avions l’habitude ;)

  4. c’est toujours un plaisir de découvrir des endroits sous ton objectif
    j’aime beaucoup ton article
    gros gros bisous

  5. Les photos sont magnifiques!!! Ça donne vraiment envie d’y faire un tour!

  6. Mariann

    Ahhh je suis contente de voir ces photos….tu es d’un coin magnifique. Par hasard récemment je suis tombée sur des photos du coin de Vauville – Biville avec ses dunes tu connais?…je me suis promis d’y aller rapidement…

  7. Je suis aussi née à Cherbourg, et j’ai aussi vécu dans le Cotentin jusqu’à mes 18 ans :)
    Et il a fallu que j’aille vivre à Paris pour revenir, et apprécier la hague.

    • J’ai l’impression que nous sommes nombreux à avoir éprouvé ce sentiment, d’avoir été contents d’être partis mais d’être aussi très heureux de revenir et d’apprécier enfin notre région à sa juste valeur.

  8. oh lala ce ciel, et ce bleu! nous on a la mer mais ce ne sont pas les memes tons, les memes nuances..
    bisous

    • J’adore ces nuances, ces ciels sombres avec la lumière du soleil qui perce parfois, c’est magnifique !

  9. Superbe article : moi qui suis à l’autre bout du monde, je vois avec envie les belles photos de « chez nous »

    • je comprends, j’avais le même sentiment quand on était au Japon. Est-ce que tu reviens régulièrement malgré tout ?

  10. Superbes photos, avec ce ciel orageux c’st comme si on sentais les embruns

  11. La France est l’un des plus beaux pays au monde et ta région à l’air magnifique, encore plus à travers tes photos !

    • C’est vrai, tu as raison. J’ai hâte de pouvoir redécouvrir mon pays plus en détails, parce que je réalise que je connais pas grand chose…

  12. Les photos sont carrément sublimes, ça donne envie d’aller prendre l’air marin dans ta région !!! (alors ça y est vous êtes rentrés ?)
    Bises

    • Oui viens faire un tour par t’cheu nous Zelda !

  13. Les photos sont magnifiques. J’adore cette région! Passe une bonne journée :-)

    • Tu n’es pas très loin c’est vrai !

  14. Mazette, c’est beau!

  15. Une gamme de couleurs dans laquelle je me sens si bien !

  16. Super, c’est marrant de voir notre jolie région entre celles du Japon et du reste :D mais là encore tu as su la mettre en valeur!

  17. Ah là là… Dans le désordre Goury, Barfleur, Gatteville : que de beaux souvenirs me reviennent en mémoire… De jolies images soutenues par tes belles photos et ton charmant billet.
    C’est vrai que, parfois, il faut partir loin pour mieux prendre le temps d’apprécier le décor de son enfance, tout au moins pouvoir y jeter un nouveau regard.
    J’espère que tu vas bien dans cette époque de changements. Que 2015 t’apporte de nombreux nouveaux bonheurs. Ravie de te « revoir » sur ton blog !

    • Merci Nathalie, ça m’avait fait plaisir que tu aies apprécié le coin toi aussi :-) Je te souhaite tout le meilleur aussi pour cette nouvelle année. Bises à toi

  18. Bravo pour ces très belles photos !!

  19. Je connais cette région…je passais mes vacances à Roville, petit hameau près de Brafleur. Avec les cousins on sillonnait toutes les plages à vélo, les routes où on y rencontre une 4l toutes les heures. J’y suis revenue avec mon homme il y a 13 ans et je suis retombée amoureuse de cette région qui est vraiment belle.
    Merci pour ces photos magnifiques comme toujours.

    • Veux-tu dire Réville Astrid ?! J’ai le même genre de souvenirs, les sorties en vélo jusqu’à Barfleur ou Gatteville, la gâche du goûter avec les barres de chocolat Milka, les marches sur le port de Saint-Vaast… La région est en effet délicieusement belle :-)

  20. Qu’elles sont belles tes photos ♥ C’est ce que j’aime le plus de chez nous : la diversité des paysages, diversité encore plus accentuée par les différents points de vues de ses visiteurs et l’œil différent porté sur ces paysages. J’espère que ton retour se passe bien, revenir n’est jamais évident même si on a aimé et qu’on aime la région. Ce fut difficile quand je suis revenue de Barcelone et pourtant je n’étais partie pas si longtemps, en tout cas moins longtemps que toi. Je te souhaite plein de choses ici, ou ailleurs. à bientôt.

    • Merci Anne-Claire pour deux choses : m’avoir fait voyager dans ma région quand je n’y étais pas, tu as sans doute participé à la joie de la retrouver et puis merci pour tes encouragements. Le retour n’est pas toujours évident, mais je crois qu’on est heureux tant qu’on est à deux, qu’importe l’endroit. J’espère que nous aurons l’occasion de nous rencontrer un jour ! Bisous

  21. Aurélie as mounette

    c’est sur que vous de ton appareil, c’est magnifique! tu as très bien décris ce sentiment de bout du monde. J’aimerai beaucoup voir le coin mais erf, je n’ai jamais été au bout de mes envies: trop loin, trop froid, j’ai peur d’etre décue..
    Tu fais quoi maintenant, tu bosses en France?

    • Trop froid ?! Non je t’assure qu’il ne fait pas si froid que ça et puis un petit crachin, rien de meilleur pour une belle peau :-)

  22. Tes photos sont tellement belles <3 On s'y croirait… Merci pour ce petit moment d'évasion :)
    Bises

Laisser un commentaire