JAPON, le 20 janvier 2014 | 42 commentaires

Gion : à la vitesse d’une Geisha

DSC_1369
 
Ça peut paraître bête ou cliché, mais pouvoir apercevoir une Geisha ou une Maiko (une apprentie Geisha) au Japon était un peu "un rêve" pour moi. Ces femmes au destin unique, véritables figures emblématiques, devenues symboles d’intelligence, de grâce, de beauté et de raffinement, m’ont toujours intriguée. La première fois que nous sommes allés à Gion, c’était en fin de journée, un soir de semaine. Après nous être baladés dans les typiques ruelles du quartier prêts à partir, j’entends "Hey Caro… il y a une Geisha qui arrive sur ta droite".

En trente secondes à peine malgré ses petits pas, geta obligent, cette belle Geisha a le temps de sortir du restaurant, de traverser la ruelle avec grâce puis de se volatiliser dans une autre, comme par enchantement. Était-ce un mirage… ?

C’est alors qu’une jeune Maiko arrive à son tour, elle est vêtue d’un superbe kimono bleu roi et d’un obi coloré magnifique aux motifs lapins et lune (et vagues ?). Elle a le sourire aux lèvres, comme si l’animation autour d’elle semblait l’amuser. Elle suit le chemin de la Geisha qui l’a précédée, s’engouffrant dans une ruelle comme si elle allait disparaître à tout jamais, laissant à ses admirateurs la seule brise créée par son passage éclair. Malgré leur cruelle rapidité, on prend à chacun de leur passage une bonne leçon d’élégance…

Mais ce n’est pas fini : au loin j’aperçois une Geiko vêtue d’un kimono bleu ciel cette fois-ci, elle se dirige vers l’Ochaya Ichiriki où l’accueillera un monsieur d’un certain âge, tandis qu’une autre Geiko la rejoint à son tour.

Le soir du réveillon de Noël, nous aurons aussi la chance d’apercevoir la Maiko Katsusen, quelques jours seulement après son Omisedashi (son début). Elle porte un maru obi et à ses pieds, des okobo (des geta hautes) : je ne me souviens plus du bruit exact de ces dernières, mais je n’oublierai l’impression qu’elle m’a faite lorsqu’elle est passée à côté de moi… Les Geisha existent bel et bien et apercevoir certaines d’entre elles était comme faire un bond dans l’histoire et donner enfin vie à un personnage que l’on rencontre d’habitude seulement dans les livres ou les reportages. C’est aussi extraordinaire que fou qu’au pays des avancées technologiques et du kawaii, les traditions aient persisté jusqu’aujourd’hui. Même si j’ai essayé d’être discrète, je me suis demandé s’il était malvenu de les photographier, si l’enthousiasme des gaijin les agaçait (certainement) ou si ça les faisait rire (peut-être). Je serai très curieuse de suivre une Geisha pendant une journée entière… Impossible, c’est certain !

Et vous, les Geisha vous intriguent-elles ? Si vous avez déjà eu l’occasion d’en croiser, qu’avez-vous ressenti ? Avez-vous été charmées comme je l’ai été ?
 
DSC_1381
 
Maiko Masaki
 
DSC_1370

DSC_1333

DSC_1353

DSC_1401

DSC_2056

DSC_2331

DSC_2346

DSC_23572
 
Maiko Katsusen, superbe…
 
11729297544_24726a87a2_o
 
Je vous souhaite une très bonne journée.
 

Rendez-vous sur Hellocoton !


<< Article précédent
Article suivant >>


42 réponses à “Gion : à la vitesse d’une Geisha”

  1. Ouha elles sont magnifique, je crois que je vais noter cette destination de voyage pour plus tard :P C’est vraiment étrange, enfin, quand on en entend parler dans les livres ou à la télé, on est persuadée que c’est de l’histoire ancienne, que ça ne dois plus se voir, et la, tu nous prouve qu’elles ne sont pas que des légendes ! Elles sont magnifiques, pleines de grâces, ouha *_*

  2. kyllianolfursson

    je vis a kyoto depuis 17 ans et a 15 metres du quartier de gion, ge d’autre cote de l’avenue Shijo, j’ai la chance de voir maiko et geiko matin et soir et d’etre devenu ami avec certaines d’entre elles mais tous les jours c’est le meme emerveillement .

  3. Je croise les doigts pour en croiser quelques unes lors de notre prochain voyage en Mai ^^ Les geisha c’est comme un mythe, alors en croiser en « vrai », ça doit forcément faire quelque chose ^^ Ton blog est superbe, merci pour tous ces reportages ! Je reviens vite, ça c’est certain !

    • Suuuuper ! J’espère que tu en croiseras également !

  4. Isa

    J’aime décidemment beaucoup tes photos !
    Je trouverais cela fascinant de pouvoir rencontrer des geishas dans mon quotidien, cela apporte un côté magique à la vie , non ?

  5. wow! <3 la chance!

  6. julia

    On se croirait dans un film…
    beau moment ! quelle chance ;)

    • Disons que c’était pas gagné d’avance et que ça m’a rendue encore plus heureuse :-) Des bisous copine

  7. E.S

    C’est toujours magique… malgré les années !

    • Tu as dû aller à Kyoto plusieurs fois j’imagine ! Ça doit être difficile de s’en lasser !

  8. Tes photos sont superbes, comme toujours!<3
    Je partage le même rêve que toi et si tu arrives à suivre une Geisha toute une journée, je te rejoins illico presto!
    Plein de bisous

  9. Tes photos sont superbe !! Presque difficile à croire que c’est des instants volé… Tu as su capter la magie qui les entour et qui nous fascine tant !! Bravo !!

  10. J’ai eu la chance de croiser dans Gion, dans une petite ruelle, 2 geisha qui sortaient d’un taxi. A peine le temps de dégainer mon appareil qu’elles s’engouffraient dans une maison. Je les ai mais en plus ou moins flou hiiiiihiiii Je n’ai pas eu le temps d’apprécier (on va dire ca comme cela) et j’enrage

    • Elles ne flânent pas, leurs passages sont très rapides !

  11. Irréel et surprenant ! J’aimerai énormément en apercevoir une. Merci pour ces photos.

  12. instants volés… j’adore cette série de photos.

    Bisous

    Mathilda

  13. Elles sont magnifiques ! Ca doit être très étrange d’en croiser dans la rue … tes photos sont très jolies, on est plongé dans l’ambiance de ce quartier, j’adore !!

    • Il faisait très froid, le temps était humide, l’atmosphère était étrange, rendant sans doute le moment encore plus particulier (pour nous en tous cas) !

  14. Très belles photos, j’adore tes clichés, quant au fait de rencontrer une geisha c’est très surprenant et intrigant, j’aurais été comme toi, très enthousiaste !

  15. Magnifiques tes clichés, apercevoir une maiko ou une geisha est vraiment une grande chance !

    • Matoushi, au Gion Matsuri ? Tu en as peut-être croisées ?

  16. Elles sont superbes! Je ne pensais pas que tu pouvais en croiser si « facilement » (même si ça a l’air assez rare au final). Ça doit faire un peu bizarre de croiser certain(e)s Japonais(es) qui portent des habits traditionnels en plein milieu d’autres Japonais habillés « normalement »

    • Dans le quartier de Gion, tu peux croiser des Japonaises en kimono (d’ailleurs dès que tu en aperçois une, tu te dis wooo une Geisha !! – Mais non). J’ai trouvé qu’elles dégageaient vraiment quelque chose d’extraordinaire et d’impressionnant. On se sent tout petit…

  17. Gion est un rêve éveillé, j’y étais en novembre et j’ai adoré ce quartier et son atmosphère hors du temps… C’est un enchantement de voir une maiko sortir d’un établissement à petits pas, avant de disparaître dans un autre. Un moment magnifique – que je n’ai pas pu photographier, alors je te félicite pour tes très beaux clichés!!!

  18. Les geisha me fascinent complètement. Beauté, raffinement, délicatesse… Leurs tenues, maquillages, coiffures sont de véritables sources d’extase pour moi! Je rêverai d’en croiser une un jour.

  19. Rien qu’à ton récit on s’y croirait.
    Je me demande aussi si ça les dérange mais d’un autre coté, je me dis qu’elles doivent être habituées finalement.

    Superbe ♥

  20. Très très bel article !! Superbe…

  21. ika

    Magnifique !
    Depuis que j’ai lu (et relu, rerelu et encore rererelu…) le livre Geïsha, j’aimerai aller là bas juste pour en croiser, et comme toi, espérer pouvoir passer une journée a leur côté (impossible!)

  22. Aaaaah je t’envie! Nous n’avons passé que quelques jours à Kyoto et un seul soir à errer pour apercevoir les Geisha. On a fait comme tous les touristes et nous sommes allés au théâtre qui reprend quelques types de spectacles traditionnels (hyper rapidement) (je ne me souviens plus du nom).
    Tu as raison, les geishas sont d’une rapidité déconcertante. Nous n’en avons vu qu’une et c’est un de mes souvenirs préférés!

    • Ça paraît tellement surréaliste, je comprends ! Ça restera un de mes meilleurs souvenirs de Kyoto aussi :-)

  23. maeva

    Trés bel article !! Les geisha sont magnifique et mystèrieuse je trouve :)

  24. Ah… les Maiko…

    Je suis allée à deux reprises à Kyoto et dès la première fois, j’ai pu croiser deux sublimes Maiko qui sortait du Gion Corner. Ce fut comme si le temps s’était soudain arrête. On a pensé à faire une photo qu’une fois qu’elles étaient parties…

    J’en ai revu lors du célèbre Miyako Odori ! Ce spectacle est incroyable ! Elles sont si nombreuses ! Si tu as un jour l’occasion d’y aller, surtout n’hésite pas !

    En tout cas, ton blog me rend vraiment très mélancolique… J’aime tellement le Japon <3

  25. Tes clichés sont magnifiques !
    C’est aussi mon rêve de pouvoir admirer en vrai une geisha ou une maiko ! Quelle chance tu as eue d’en voir autant !

    J’avais lu il y a quelques années que Kyoto avait lancé un programme de « protection » pour les Geishas parce que les gaijins (américains, surtout) les bousculaient (en toute naïveté, mais les attraper par l’épaule pour leur demander une photo, ou autre, c’est malvenu).

    Je pense qu’il suffit d’être poli et respectueux envers elles pour obtenir de magnifiques clichés consentis. :-)

    En tout cas, encore bravo, et merci pour ce moment de rêve et d’évasion ! ^^

    • Tu as raison, j’ai vu des photos sur le net où des gars sont en train de les encercler et de les toucher. Bah voyons O_O
      De notre côté, nous étions au 85 et au 135 mm, ce qui fait que les photos sont prises de loin… c’est peut-être « moins » pire.

  26. Quelle chance tu as eue! Et ces photos sont superbes!

    J’ai eu l’immense chance de rencontrer une maiko et une geiko il y a deux ans lors de mon voyage au Japon. Une association organisait un évènement au cours duquel la maiko (Fukunae) et la geiko (Miehina) dansaient, jouaient du shamisen. Nous pouvions également leur poser des questions, et elles nous ont détaillé la symbolique de leur tenue et de leur maquillage.

    C’est un instant que je n’oublierai jamais, car comme pour toi, c’était un rêve qui figurait sur un genre de listes à faire au cours de ma vie :-)

    (J’ai mis les photos sur mon blog si cela t’intéresse, dans la catégorie Voyages :-) )

  27. Magnifique!

  28. Je me serais posé la même question que toi « est-ce malvenu de les photographier ? ». Dans tous les cas, ces photos sont superbes ! Bravo ! Bisous !

  29. Quelle chance tu as eu de pouvoir les voir, et les photographier. Honte sur moi, je pensais que la geisha faisait partie du folklore touristique seulement maintenant, je vais essayer d’en lire davantage.
    Bonne journée !

  30. ooohhh <3

Répondre à PetiteBelge