ÉGYPTE, le 28 mars 2014 | 8 commentaires

J’aimerais revoir en Égypte

Même si ça fera plus deux ans que nous ne serons pas retournés en France et que nous serons sans doute impatients de revoir nos familles et nos amis (et de manger un vrai bon clacos au coin du feu, héhéhé), nous sommes en train de réfléchir à quelques petits stops que nous pourrions effectuer sur le chemin du retour. De mon côté, vous ne serez pas surprises et à voir de quelle manière on pourrait l’intégrer.

Dire qu’en ce moment le climat y est tendu serait un euphémisme. Depuis la révolution en 2011, les touristes boudent l’Égypte… 2013 semble même avoir été l’une des pires années pour le tourisme égyptien. Comme c’est le cas d’autres contrées, le tourisme est l’une des principales sources de revenus de l’Égypte : boycotter le pays reviendrait en quelques sortes à le "condamner"… Mes pensées vont vers les égyptiens, on ne peut qu’espérer pour eux que le climat et la situation politique s’améliorent.

La première fois que je me suis rendue en Égypte, j’avais réservé mon séjour avec ma meilleure amie sur Lastminute. Une chouette croisière qui nous a permis de naviguer le long du Nil, de Louxor à Assouan en passant par Edfou et Esna. Un de mes premiers grands voyages, impossible donc de l’oublier ! C’était superbe, déconcertant, brûlant aussi. Et puis deux ans après j’ai fait mon stage de fin d’études au Caire, plein de bonnes et de mauvaises surprises (mais ça, c’est une autre histoire) et j’y suis retournée quelques mois plus tard pour y travailler. Une expérience très intéressante, bourrée de contradictions, parfois d’incompréhensions aussi, mais faut-il nécessairement tout comprendre pour apprécier un lieu, une culture. Je crois que le mystère, qui laisse ce sentiment d’inachevé parfois frustrant, fait aussi partie de la découverte. En tous cas, c’est l’un des éléments que j’ai aimés en Égypte. Insaisissable. C’est un peu la même la chose pour le Japon. Soit on adore. Soit on déteste. J’ai comme l’impression que la demie-mesure n’existe pas.

À chaque jour une nouvelle surprise, en Égypte, on ne s’ennuie jamais ! De tous mes amis rencontrés sur place, je crois que tous vous diraient à l’unisson que l’Égypte a laissé sur eux son empreinte. Quelques années plus tard dans un autre contexte, je pense que je l’appréhenderais encore sous un autre jour. Bref, voici une liste non exhaustive des lieux que j’aimerais retourner voir et ceux qu’il me tarde de pouvoir découvrir un jour. Je ne vous reparlerai pas du Désert Lybique ni du Sinaï, qui font partie de mes destinations préférées mais comme j’ai déjà rédigé des articles dessus, je risquerais de radoter !
 
DSCF6394

caire-1
 
Quand on découvre le Caire, la première chose qui vous frappe à peine sortie de l’aéroport c’est cet espèce d’énorme bordel bruyant qui vous entoure et qui vous met une sacrée claque. Le "Za7ma" cairotte, c’est quelque chose ! Doublages intempestifs, motos qui se faufilent on ne sait comment à travers ce bazar fabuleux, tout ça en étant bercée par le son des klaxons. J’adore et ça met dans le bain direct !
 
DSC_0194

DSC_0186

taxis
 
Moi qui n’avais jamais pris le taxi de ma vie avant ça, j’ai été servie au Caire. Certains m’ont vraiment marquée, comme celui qui possédait un klaxon personnalisé "lambada" ! Les chauffeurs de taxis font toujours preuve d’imagination pour personnaliser leur outil de travail.
 
DSCF1144

pyramides
 
Située au sud-est, le Mokattam est une colline où se trouvent notamment les Chiffonniers du Caire, groupe que rejoindra Soeur Emmanuelle en 1971 à 63 ans. Le Mokattam surplombe la ville et certains jours, on peut même apercevoir, au loin, les pyramides de Gizeh.
 
DSCF1744

khan
 
Le Khan el Khalili est un lieu incroyable, presque enivrant tant l’animation y est intense. Entre les différents vendeurs qui ne cessent de vanter les mérites de leurs produits, les marchands de pain qui se faufilent à vélo avec beaucoup de dextérité entre les passants avec un plateau sur la tête, sans oublier les épices et différents mlets qui vous titillent les narines, on ne ressort jamais du Khan indemne ! Et on ne ressort jamais du Khan sans avoir dégoté une petite merveille. Mais avant de partir, il faut s’arrêter boire un thé au célèbre café Fishawi. À côté de vous s’échappera peut-être la douce odeur de la shisha…
 
DSCF1872

DSCF1972

felouque
 
En quelques minutes, on peut facilement s’échapper du za7ma du Caire en montant dans une felouque. Différents points de départ avec des paysages différents. Il me semble que du côté de Garden City (vers le Four Seasons) la vue est cool.
 
DSC_0159

DSCF1081

alazhar
 
Le Parc Al-Azhar est un lieu idéal pour se balader, boire un jus de citron frais et apprécier la vue sur la Citadelle. Un coin de verdure reposant très apprécié des cairottes et des expatriés.
 
DSCF1029

akim
 
D’abord construite à l’extérieur de la ville, la mosquée Al Akim fut intégrée dans la ville en 1087. Sa nef centrale, de toute beauté, aspire au calme.
 
DSCF1786

DAHCHOUR
 
Le site de Dahchour n’est pas très connu et pourtant s’y trouvent plusieurs pyramides, notamment la pyramide rhomboïdale et la pyramide rouge (ici en photo). Vous pouvez pénétrer à l’intérieur de la pyramide mais comme c’est assez physique (et déconseillé aux claustros !), vos gambettes s’en souviendront méchamment le lendemain ^^
 
DSCN4449

hat
 
L’un de mes regrets, c’est de n’être allée qu’une fois dans le sud de l’Égypte et surtout, de ne pas être allée voir le site d’Abou Simbel… Je retournerai volontiers voir le temple d’Hapchepsout aussi. Hatchepsout dut épouser son demi-frère Thoutmosis II mais ce dernier meurt assez jeune. Hatchepsout se fait nommer pharaon à la mort de son mari, rôle qu’elle occupera pendant 22 ans. Un mystère semble encore entourer cette reine-pharaon. Situé au pied de la montagne Deir el-Bahari, son temple a été reconstitué par une équipe egypto-polonaise depuis 1961. Je trouve ce temple particulièrement beau avec ses trois terrasses superposées qui lui donnent un aspect très imposant, il semble sorti de la roche. Nous y étions allés très tôt le matin par la force des choses, mais je pense que c’est le meilleur moment pour l’apprécier à sa juste mesure, la douceur de la lumière aidant aussi.
 
Siwa, Egypt

siwa
 
L’Oasis de Siwa est situé à presque 600 kilomètres d’Alexandrie et à 70 kilomètres de la Libye. Siwa est connue pour ses oliveraies, ses palmeraies et ses lacs de sels, un coin de verdure inattendu au beau milieu du désert. La zone a été déclarée zone protégée en 2002. La forteresse de Shali, comme les habitations traditionnelles, est construite en kershef, un mélange de sel, de boue et de sable. Je trouve ce paysage à la fois fascinant, j’espère avoir l’occasion un jour de m’y rendre.

Voilà, peut-être que je vous reparlerai de l’Égypte dans les mois à venir, qui sait.
Avant ça, nous partons en Chine d’ici quelques jours. Un autre genre de dépaysement.

Et vous, êtes-vous déjà allée en Égypte ? Si oui, qu’avez-vous aimé ?

Rendez-vous sur Hellocoton !


<< Article précédent
Article suivant >>


8 réponses à “J’aimerais revoir en Égypte”

  1. tes photos sont magnifiques =)

  2. Je ne suis jamais allée en Egypte, car comme j’ai vécu plus de 10 ans en Tunisie (mon pays d’origine) j’ai un peu fait une overdose de l’Afrique du Nord (à tort, très certainement). Ceci dit, maintenant que je vis en France, j’aimerais beaucoup découvrir cette région qui est sûrement aussi mêlée à mes origines, et aussi très présente en Tunisie par les téléfilms égyptiens que je regardais chez ma grand mère ^^ (et les chanteuses aussi ! aaah, que de souvenirs). Tes photos en tout cas me donne bien envie, je te souhaite de pouvoir y retourner. C’est triste ce qu’il s’y passe en ce moment, tant de morts pour une lutte stupide pour le pouvoir, quelle horreur…

  3. On dirait des photos de carte postale, t’envoie du rêve ! (de vacances surtout ^^) bisous

  4. tu as fais vraiment fait de beau voyages
    je comprend que tu es envie d’en faire encore et encore
    gros gros bisous

  5. Je rêve moi aussi d’y retourner, tu as raison c’est le bon moment d’y aller
    Plus de touristes, la meilleure façon de la redécouvrir
    Bisous

  6. Ah que de souvenirs tu fais rejaillir en moi avec cet article.J’y ai vécu dans mon enfance de 8 à 11 ans, dans le quartier de Zamalek.
    L’Egypte c’est un peu une histoire bipolaire pour moi : ca me manque terriblement et quand j’y retourne, je ne m’y sens pas à mon aise…

    Mais je n’ai pas dit mon dernier mot :)

  7. Je suis éblouie… magnifique article, super dépaysant!
    Tu vas peut-être relancer le tourisme dans le pays, tellement tu donnes envie d’y aller ^^. Je n’aurais pas spontanément pensé à cette destination, et tu viens de me faire changer d’avis.
    Pour ce qui est du trafic-bordel, et de l’expérience « on ne comprend pas toujours tout, on aime ou on déteste », ça m’évoque mes propres articles sur l’Inde… quand la culture d’un pays est radicalement différente de la nôtre, ça marche souvent comme ça :)

  8. L’Egypte m’a énormément attirée mais il est clair que les vagues d’attentats m’ont un peu refroidie. C’est dommage car c’est un très beau pays à découvrir.

Laisser un commentaire