DIVERS, le 9 juillet 2013 | 22 commentaires

La Déesse des petites victoires : un grand moment de lecture !

La Déesse des petites victoires
 
La Déesse des petites victoires, c’est l’histoire de deux rencontres, comme souvent, inattendues. La première a lieu dans une Autriche prête à être annexée par l’Allemagne nazie : il s’agit de celle d’Adèle, bonne vivante et danseuse Viennoise au franc parler légendaire et de Kurt Gödel, brillant mathématicien et logicien, rongé par la dépression, la paranoïa et l’anorexie. Mais c’est grâce à la deuxième, plus programmée, entre Anna Roth, documentaliste américaine et Adèle Gödel, seule détentrice d’un précieux trésor fort convoité par l’IAS – les travaux de feu son époux Kurt – que le lecteur est amené à découvrir les particularismes et difficultés de la première.

Dans ce premier roman, Yannick Grannec nous emmène dans l’univers peu glamour des mathématiques et de la logique, sans oublier leur pendant philosophique : Wittgenstein et son Tractacus logico-philosophicus, Husserl et sa Phénoménologie Transcendantale et la recherche ultime de Gödel, après sa théorie sur l’incomplétude, d’une preuve ontologique de l’existence de dieu questionnent en toile de fond le lecteur sur la notion de réalité tout autant que sur les contraintes imposées par le langage et la subjectivité. Comment faisons-nous pour nous comprendre ? Comment s’en sortir dans une communauté qui n’est pas la nôtre et à laquelle nous n’appartiendrons jamais ? La passion peut-elle rendre fou ? Comment se préserver de la folie de ceux qu’on aime ? Nous voyageons également dans une période sombre de l’histoire avec pour conséquence la fuite des cerveaux vers les États-Unis, l’amitié entre Gödel et Einstein, la solitude, la découverte de la bombe atomique, aussi… La Déesse des petites victoires nous permet de goûter, avec tact et sensibilité, aux tumultes d’une histoire d’amour improbable, toute aussi destructrice que salvatrice.

Le face à face Anna et la rêche Adèle est assez prévisible. Pourtant, amoureuses du même type d’hommes, de vraies "tronches", des passionnés, un poil condescendants et aux côtés desquels il est difficile de se sentir à la hauteur, leurs histoires respectives ne cessent de se faire écho, ce qui rend leurs échanges parfois violents, mais hyper savoureux.

Je n’ai pas aimé : j’ai dévoré et adoré ce livre ! Encore un grand merci à Célestine pour ses conseils littéraires toujours excellents !

Est-ce que vous l’avez lu ?

Bonne journée et à bientôt !
 
La Déesse des petites victoires

Rendez-vous sur Hellocoton !


<< Article précédent
Article suivant >>


22 réponses à “La Déesse des petites victoires : un grand moment de lecture !”

  1. Ma wishlist littéraire pour les vacances n’est pas encore terminée…. Je vais peu être rajouter ce livre!! Tu m’as donné envie!

    • Un très bon moment de lecture… j’espère que tu l’aimeras également !

  2. Je vais t’écouter et acheter le livre
    Je te dirai après ce que j’en pense
    Bisous

    • D’accord Sylvie, avec grand plaisir !

  3. J’ai vraiment été mitigé sur ce livre. J’ai adoré les rencontres des deux femmes, mais j’ai passé pas mal de passages sur la vie d’Adèle

    • C’est marrant, tiens :-)
      J’ai trouvé Adèle hyper attachante, donc j’avoue que les descriptions sur sa vie passée ne m’ont pas dérangée. Mais je vois ce que tu veux dire !

  4. Samsara Guerlain

    Tu m’a vraiment donné envie de le lire !
    Je vais le noter de suite :)

  5. Moi je lis avec un voir plusieurs trains de retard, la formule de dieu. J’en suis à la fin et je dois dire que la scientifique en moi a adoré ce bouquin !
    Le tien me tente beaucoup dis donc, je note ;)
    Bises

    Alison

    • Aaaah je connaissais pas !

  6. Isa

    Je note le titre , je vais bientôt être à cours …

  7. Je suis bien contente que tu aies aimé! Déformation professionnelle (ou pas), mais ça me fait toujours super plaisir de savoir que quelqu’un a passé un bon moment grâce à un livre. C’est magique, en somme. :)
    Bécots!
    Célestine

    • Tu es de très bon conseil (toujours, j’ai aussi adoré Certaines n’avaient jamais vu la mer de Julie Otsuka) – quand on aime, on a toujours envie de partager ! Bisous M’dame !

  8. Helena

    Bonjour!
    Jolie decouverte!je ne connaissais pas.
    bisous!

    • Un très très bon moment si tu as l’occasion Helena :-)

  9. Cool, je ne connaissais pas mais j’adore découvrir. En plus, je suis un vrai rat de bibliothèque. Merci pour le tuyau !

    • Merci à Célestine, cette demoiselle est une petite mine d’or !
      Je suis preneuse de tes coups de coeur lecture aussi Y-Lan !

  10. tu en parles si bien, ca donne envie de le lire!

    • C’est le genre de livre qui te rend triste quand tu arrives à la fin tu sais !

  11. Une EXCELLENTE idée de lecture pour cet été. J’ai beaucoup aimé !

    • Hiiii c’est que tu as aimé autant que moi alors Nathalie :-)

  12. Et il se lit facilement ?

    • Carrément ! Je l’ai fini en pleurant (c’est généralement le signe que le livre me plaît).

Laisser un commentaire