DIVERS, le 22 juillet 2013 | 6 commentaires

Traviata et nous

Traviata et nous
 
Dans Traviata et nous, le passionné Philippe Bléziat nous emmène dans les coulisses des répétitions de la Traviata de Verdi, mise en scène par Jean-François Sivadier dans le cadre du festival d’Aix en Provence, en 2011.

Il est de ces films qu’on va voir sur grand écran vraiment par curiosité et qui, finalement, nous scotchent littéralement sur notre siège tant la surprise et l’émotion sont inattendues et violentes : je vous le dis tout de suite, c’était loin d’être gagné, mais je dois bien admettre que j’ai totalement A-DO-RÉ ce film ! Pourtant, à l’opéra, je n’ai jamais porté un grand intérêt, persuadée qu’il était réservé à une certaine élite ou en tous cas à de fins connaisseurs, donc pas du tout à ma pomme. Mais ce film n’est pas simplement la représentation du chef d’oeuvre de Verdi, il nous permet de nous immiscer discrètement dans la création mais aussi dans les différentes phases d’investissement des personnages, il lève le voile sur les répétitions éreintantes mais nécessaires, comme la scène finale où Nathalie Dessay s’exerce à tomber encore et encore, jusqu’à réaliser la chute parfaite. Ce film permet de révéler la sacrée ampleur du travail d’orchestration, qu’il est très rarement donné de découvrir : les ficelles de la réussite, on essaie la plupart du temps de précieusement les garder pour soi.

Nathalie Dessay en Violetta, magnifique, troublante, tragique et pleine d’humour lors des répétitions. Charles Castronovo en Alfredo beau-gosse et élégant. L’opéra de Verdi le plus "accessible", comme le souligne Philippe Bléziat, le réalisateur, présent avec Jean-François Sivadier après la projection du film (et dont l’accent anglais à lui seul mérite amplement le déplacement), sans oublier des morceaux aussi grandiloquents qu’irrésistibles. Je dis oui… 1 000 fois !

Si je vous disais que depuis quelques semaines, la Traviata tourne en boucle sur mon Ipod ! Écouter Follie ! Follie ! Delirio vano e questo ! ou Di Madride Noi Siam Mattadori au réveil ne peut qu’annoncer une merveilleuse journée ^^ (Bon, ça ne marche pas tous les jours quand même, hein).

J’espère que vous avez passé une bonne journée, arriverderci !
 
Traviata et nous
 

Rendez-vous sur Hellocoton !


<< Article précédent
Article suivant >>


6 réponses à “Traviata et nous”

  1. C’est tellement beau, j’adore cet opéra
    Gros bisous

    • La traviata quoi ! Malgré ma récente découverte, j’adore aussi !

  2. Isa

    Je découvre mais du coup si j’ai l’occasion , j’irais voir ce film ;)

    • Pas sûre qu’il passe encore en France (c’était dans le cadre du festival du ciné français). Bises Isa

  3. ca a l’air super beau!

    • Je ne pensais pas et pourtant, j’ai adoré :-)

Laisser un commentaire