HAWAII, le 23 juin 2014 | 20 commentaires

Tutoyer les étoiles au Mauna Kea

DSC_0865
 
Quand je pensais à Hawaii, les plages paradisiaques, les vahine, les surfers à la crinière décolorée au soleil, le son des yukulele et l’allégresse des îles traversaient forcément mon esprit. Ces trois dernières semaines ont un peu donné de la vie à ces clichés, mais surtout, j’ai découvert des îles bien plus riches et encore plus magnifiques que ce j’avais espéré. Pour la faire brève : j’ai mégaaaaa uuuultra adooooré.

Des îles récentes à l’échelle de la terre, aux reliefs incroyables. Des îles dentelées, morcelées, colorées, dont la beauté vous ferait presque douter de l’acuité de vos sens. Des hauteurs à vous faire tourner la tête. Des ciels d’un bleu éclatant, une crinière de nuages moutonneux qui filent au gré du vent mais aussi la douceur de l’air quand il est teinté des exquises effluves de plumeria.

Et surtout, des paysages sortis tout droit d’un film de science-fiction, comme ceux que nous avons découverts au sommet du Mauna Kea sur l’île de Big Island, située au sud de l’archipel. Je ne sais plus où j’ai lu que le Mauna Kea était un peu le lieu de rencontre inattendu entre le sacré (le kapu, l’ancien système de lois hawaiien en interdisait l’ascension à part aux chefs de tribu), la science (puisque le Mauna Kea abrite 13 observatoires) et la beauté de la nature, révélée dans sa perfection. C’est un mélange audacieux, mais je trouve que c’est une description qui va à merveille à cette montagne aux pentes si douces qu’il est difficile de dire où se situe exactement son sommet… et qui paraît même "petite", quand on l’aperçoit au loin.

Le Mauna Kea mesure pourtant 4 207 mètres, soit 500 de plus que Fujisan et 600 de moins que le Mont Blanc, 1 600 de moins que le Kilimandjaro (Okayyyy, j’arrête là). Son ascension est possible à pied, mais ce n’est pas l’option que nous avons choisie cette fois-ci ! Il est recommandé d’y monter en 4×4, une partie de la route pour accéder au sommet n’étant pas goudronnée. La balade commence tout d’abord par un court arrêt au visitor center d’Onizuka, situé à 2 500 mètres, histoire d’habituer son corps à l’altitude, parce que ce n’est pas tous les jours que vous passez du niveau de la mer à plusieurs milliers de mètres en l’espace d’une petite heure seulement ! C’est le revers de la médaille de faire les flemmards et d’y monter en voiture.

Nous sommes arrivés au sommet en fin de journée pour admirer le coucher du soleil et j’ai pu découvrir les effets de l’altitude (je n’étais jamais allée aussi haut), cette impression d’avoir bu trop de pinard sans en avoir consommé une goutte (promis), des vertiges, une sensation de flottement… Pas forcément la grande méga forme la première demie-heure ! Je n’imagine même pas ce que c’est à 6 000 mètres et plus.
 
DSC_0877
 
C’est officiel : JE NE SAIS PLUS CONDUIRE. Non mais sans rire, ça fait au moins 3 ans que j’ai plus conduit, mais ça va, je le vis bien. Sur la route, les paysages sont magnifiques : petit à petit, nous commençons à dépasser la couche de nuages, jusqu’à être totalement au dessus cette mer cotonneuse.
 
DSC_0879

DSC_0881

DSC_0882
 
Ces télescopes, on les a vus et revus dans de nombreux documentaires et c’est avec beaucoup d’émotion que nous nous en sommes approchés. Sur les photos, difficile de se rendre compte de leur taille réelle, mais ils sont vraiment énormes, tant et si bien que quand le ciel est dégagé, ils sont visibles d’Hilo (côte est de Big Island). Avec sa position géographique particulière, Hawaii et plus précisément ses hauts sommets offrent des conditions climatiques (l’atmosphère y est très sèche) et lumineuses idéales pour les observatoires. Le Mauna Kea est d’ailleurs "le plus grand ensemble astronomique au monde".

Le projet de construire un nouveau télescope de 30 mètres (TMT : Thirty Meter Telescope) suscite de nombreuses polémiques tant environnementales que culturelles.
 
DSC_0888

DSC_2781
 
L’hiver, le sommet du Mauna Kea est recouvert de neige ! Et même en période estivale, altitude oblige, on remballe les tongs et les shorts pour des vêtements longs et chauds, puisque la température ne dépassait pas les 2-3 degrés en début de soirée.
 
DSC_0886
 
L’observatoire Gemini, composé de deux télescopes pour chacun des hémisphères (un à Hawaii et l’autre au Chili) permettant d’observer la totalité du ciel. Un monsieur fume sa cigarette dehors (il s’est marré quand je lui ai demandé comment il faisait pour cloper à cette altitude), il nous explique qu’il travaille sur la maintenance des télescopes. Classe.
 
DSC_0890

DSC_0902

DSC_0903
 
Les antennes du Smithsonian’s Submillimeter Array.
 
DSC_0912
 
L’observatoire France-Canada-Hawaii.
 
DSC_0913

DSC_0914

DSC_0926
 
Le télescope de l’université d’Hawaii.
 
DSC_0931

DSC_0939

DSC_0942
 
Le moment tant attendu est enfin arrivé : le soleil se couche sur les observatoires. Je ne saurais pas vous dire exactement pourquoi, mais cet instant fut intense et particulièrement émouvant. La lumière était parfaite, l’atmosphère très spéciale au dessus de cette mer de nuages. Ce coucher de soleil restera l’un de mes meilleurs souvenirs de ce voyage.
 
DSC_0947

DSC_0960

DSC_0974
 
Il faut quitter le sommet du Mauna Kea au plus tard 30 minutes après le coucher du soleil pour éviter que les phares des voitures ne viennent gêner les observations en cours. Je serais pourtant bien restée plus longtemps. Le ciel est absolument magnifique. Nous redescendons donc au visitor center, des télescopes sont placés à l’extérieur et laissés à disposition. J’ai pu caler mon oeil pour observer Saturne et son anneau. Nous avons même pu voir en quoi consiste une éruption solaire ! Bon, nous sommes loin d’être des experts donc je vais m’arrêter là, mais c’était encore une fois une super expérience.

Nous demandons à l’un des volontaires s’il pense qu’on pourrait apercevoir la voie lactée et il nous indique où nous devons nous placer. Après quelques minutes à fixer le ciel, nous arrivons à la distinguer, malgré la luminosité de la lune qui est presque pleine ce soir là… J’ai lu qu’on voyait mieux la voie lactée du visitor center, enfin surtout à plus basse altitude, car l’altitude semble diminuer l’acuité visuelle.

Voilà sans hésiter mon plus beau souvenir d’Hawaii !

Je vous souhaite une très bonne journée et à bientôt.

Rendez-vous sur Hellocoton !


<< Article précédent
Article suivant >>


20 réponses à “Tutoyer les étoiles au Mauna Kea”

  1. C’est tellement beau, j’imagine que ce doit être un grand moment d’émotion !

  2. Julien

    Bonjour,

    Nous allons à Hawaï le mois prochain et je me demandais si la montée à Mauna Kea était réalisable avec des enfants (6 et 2 ans). Nous avons prévu un 4×4 et tout ce qu’il faut au niveau des vivres et vêtements. Qu’en pensez-vous ?

    Si cela est trop périlleux, nous ne monterons probablement pas au dessus du visitor center. Peut-on observer les étoiles convenablement à partir du visitor center ?

    Merci beaucoup de votre avis.

    • Bonjour ! Déjà, je suis super jalouse que vous alliez au Mauna Kea !
      En fait, l’ascension n’a rien de périlleux, il est préférable de monter en 4X4, mais beaucoup de gens ne prennent pas cette peine et montent avec une voiture de location traditionnelle. Le mal de montagnes pour les adultes n’est pas gênant, à part quelques sensations désagréables. Je crois, par contre, que les rangers ne recommandent pas la montée aux enfants de moins de 16 ans, mais nous y avons vu des enfants (mais pas de bébés…). Dans tous les cas, vous ne pouvez pas rester très longtemps au sommet du Mauna Kea (il faut descendre 30 mn après le coucher du soleil), vous pouvez monter au moins jusqu’au visitor center, vous verrez très bien les étoiles de là-bas et les volontaires y sont très sympathiques ! Je vous souhaite un excellent séjour !!

      • Julien

        Merci beaucoup de votre réponse. Je pense effectivement que ça risque d’être compliqué avec notre bébé, nous allons donc rester au visitor center pour voir les étoiles (ce qui devrait, je l’espère, émerveiller nos filles). Merci encore.

  3. superbes paysages, ca fait très films de science fiction, c’est magique!

    • Ouii Letizia, c’est exactement ça !

  4. Tu as de la chance et nous aussi avec tes partages et tes textes
    Bisous jolie voyageuse

  5. Magnifique ! Ça ne me donne qu’une envie : sauter dans le prochain avion pour Hawaï ! Quelle belle expérience.

    • Moi aussi je veux y retourner ^^

  6. Wouaahou, c’est vraiment super beau++ :) )

  7. C’est génial cette petite balade!
    Mon ancienne boîte est en cours de projet avec un des observatoires d’hawaï, du coup j’en avais un peu entendu parlé il y a quelques mois, mais je ne savais pas qu’il y avait autant d’observatoires les uns à côtés des autres^^
    En tout cas le couché de soleil est magnifique! Dommage en effet qu’il faille redescendre si vite une fois la nuit tombée.

    • Forcément ma petite moumoute, tu te doutes bien que j’ai bien pensé à toi :-)

  8. Ça devait être vraiment génial ! Le paysage m’a l’air grandiose !

  9. Allo la lune?
    Waaaouuuw, splendide!

    Bécots ^^

    • C’est un peu ça oui !!

  10. Ton article est extraordinaire car comme toi je n’imaginais pas un endroit aussi beau du côté d’Hawaï, mais plutôt la mer et les cocotiers (tu me diras c’est magnifique aussi)? mais là ça change de l’idée qu’on se fait d’habitude et c’est ce que j’aime dans ton article !!
    Bises

    • C’est ça, disons que quand on pense à Hawaii, on pense aux plages… alors qu’il y a tellement d’autres endroits magnifiques à voir !

  11. C’est magique ! J’ai aussi passé une barre que je n’avais jamais atteint plus de 3200M au Népal, c’est bizarre comme sensation ! J’aimerai aller plus haut, le Mont Blanc me fait de l’oeil :)
    Magnifique article !
    Bisous! xx
    Schuldi

    • Le Mont Blanc direct !! Apparemment l’ascension est quand même hyper tendue mais ça fait rêver…

Laisser un commentaire